• Beautiful Bastard - Christina Lauren

    Résumé : Un boss perfectionniste.
    Une collaboratrice ambitieuse.
    Un duel amoureux et torride dans l'univers de l'entreprise.

    Brillante et déterminée, Chloé, sur le ponit d'obtenir son MBA, n’a qu’un seul problème : son boss, Bennett. Trentenaire séduisant, arrogant et égocentrique, il est aussi odieux que magnétique. Un Beau Salaud.

    Après plusieurs années passées en France, Bennett revient à Chicago pour occuper un poste important au sein de l' entreprise familiale - un grand groupe de communication. Comment imaginer que sa collaboratrice, Chloé, serait cette ravissante et exaspérante créature de 26 ans, au charme certain et à l'esprit affûté, qui n'entend rien pas sacrifier de sa carrière?

    Si Bennett et Chloé se détestent, leur attirance mutuelle, inexorable et obsédante, les conduit à tester leurs propres limites et à enfreindre, une à une, toutes les règles qu'ils s'étaient jusque-là imposées. A une seule fin : se posséder. Au bureu, dans l'ascenseur, dans un parking. Partout ...

    Arrivés à un point de non-retour, fous de désir, Bennett et Chloé parviendront-ils à mettre leur ego de côté pour décider enfin de ce qu'ils acceptent de perdre ou de gagner ? (source : Livraddict)

    390 pages
    Publié aux Editions Hugo & Cie

    Mon avis :

    Je ne m’étais jamais laissé tenter par ce genre de lecture. Mais lorsque Gwenlan de la Malle aux Livres a passé sa petite annonce, je n’ai pas pu résister. J’ai cédé à la curiosité. Et je n’ai pas regretté. J’ai lu ce premier tome de la série « Beautiful » en une journée.

    Bon, c’est assez facile à lire. C’est un gros bouquin mais c’est hyper aéré, écrit en bien grand et avec des marges de malade. Donc c’est passé assez vite. Et puis, il n’y a pas vraiment besoin de réfléchir quand on lit ce genre-là…

    Et en fait, j’ai aimé, j’ai passé un bon moment. Parce qu’au final, il n’y a pas uniquement du sexe (bon, il y en a BEAUCOUP quand même) mais l’histoire derrière, celle des deux « héros », Bennet et Chloé, m’a plu. Soyons clairs, ce n’est pas le livre du siècle, mais pour une découverte du genre, ça ne m’a pas dégoutée. J’avais un peu crains le rejet, j’avoue. Ce n’est pas le cas, puisque j’ai commandé (et lu) la suite.

    « Chaque dispute avec elle se termine par une culotte dans ma poche » dixit Bennet Ryan.

    C’est un extrait complètement débile mais qui moi m’a fait rire, quand je l’ai lu. Et me fait sourire quand je l’écris ici. Parce qu’il n’y a pas plus vrai que ça. Entre les deux protagonistes, c’est une relation très spéciale, entre attraction et presque de la haine, que j’ai tendance à apprécier. C’est sans doute ça qui m’a fait accrocher à l’histoire, d’ailleurs, sans aucun doute, même. Bref, ils se détestent, mais ça ne les empêche pas de se chercher (et se trouver) dans un coin ou l’autre :P

    La fin suffit à elle-même. Il n'aurait pas forcément été nécessaire d'écrire une suite, à mon sens. Mais il faut bien avouer que il y a de quoi être curieux de voir comment ces deux-là peuvent se supporter "au long cours".

    En résumé, une lecture légère, sans prise de tête, et une découverte sympa pour moi !

     

    Ma note : 16/20