• Demonica T1 - Larissa Ione

    Résumé : Tayla est chasseuse de démons, elle appartient à un puissant groupe, les Aegis, qui se bat pour le bien de l’humanité. Pourtant, lorsqu’elle est blessée et amenée dans un hôpital tenu par des démons, elle ne peut résister longtemps aux charmes d’Eidolon. Le chirurgien démon qui lui a sauvé la vie et qui a, par là même, ébranlé son monde. Car si tous les démons ne sont pas mauvais, pourquoi les Aegis ne font-ils aucune discrimination ?(source : Livraddict)

    Ebook
    Publié chez Milady

    Mon avis :

    Pour Demonica, j’ai craqué lors de la campagne OP1000K de Bragelonne. Le résumé m’avait bien plu et, encouragée par ma copine Just, j’ai craqué. Et je ne regrette pas non plus.

    On passe, avec Demonica, à de la bit-lit érotique. Erotique, oui oui, car on parle d’incubes, quand même. Et quels incubes. On se concentre sur un trio de frères incubes mais plus particulièrement sur Eidolon. Il m’a plu d’emblée, je l’avoue. Owi, beaucoup. Et puis, il y a Tayla, une chasseuse de démons, et son caractère de feu, qui se retrouvera entre les mains du Docteur E.

    Ils appartiennent à deux mondes différents. Lui est un démon médecin, directeur d’un hôpital qui s’occupe de ses congénères, comme dans n’importe quel établissement médical. Il est un incube, un démon du plaisir charnel, tout comme ses demi-frères. Et il se rapproche d’une phase capitale, dans l’existence de chaque incube, qui le changera soit un prédateur sexuel, sauf s’il trouve une compagne avec qui il passera sa vie ou si on le tue...

    De son côté, Tayla fait partie des Aegis, un groupe de chasseurs et de tueurs de démons, qu’importe leur race. Et elle est douée. Malheureusement pas assez, car elle se retrouvera hospitalisée là où elle n’aurait jamais voulu se retrouver.

    Les deux protagonistes vont donc se rencontrer ainsi et ils vont créer des étincelles. Et pas qu’un peu. Tous deux vont se retrouver embarqués dans une aventure qui mélangera intrigue, romance, injustice, trahison, famille et bien sûr, sexe. Pas autant qu’on pourrait le croire, en fait. Du coup, ce n’est pas lassant, c’est bien dosé, et l’histoire m’a tenue en haleine jusqu’au bout.

    En résumé, j’ai aimé, beaucoup. Et je lirai la suite. Je l’essayerai toutefois en anglais, pour le second tome ^^

     

    Ma note : 17/20