• La vengeance en Prada - Lauren Weisberger

    Résumé : Elle lui a fait faire ses quatre volontés, l’a pliée au moindre de ses caprices, l’a persécutée du matin au soir. Finalement, l’ego de Miranda Priestly, directrice du prestigieux magazine de mode new-yorkais Runway, aura eu raison de la détermination de sa jeune assistante Andrea. Mais dans l’adversité, il faut savoir faire front et c’est ce qui s’est passé avec Emily, l’assistante qui l’a précédée auprès de Miranda, devenue depuis sa meilleure amie. Fortes de leur expérience auprès de celle qui fait la pluie et le beau temps sur le milieu de la mode, Andrea et Emily ont lancé il y a peu leur propre magazine trendy, The Plunge, spécialisé dans les mariages. D’emblée, c’est la consécration. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais. Bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et ce magazine lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir… La voilà de retour, plus diabolique que jamais ! (source : Livraddict)

    503 pages
    Publié aux éditions Pocket

    Mon avis :

    J’ai résisté longtemps avant de céder et acheter la suite du Diable s’habille en Prada. Ce fut dur, et je me disais que la récompense serait de taille. Pas si sûr…

    J’ai craqué lors d’une visite à Cultura, of course, lors d’une offre, 2 livres de poche achetés, le troisième offert (ou quelque chose comme ça). C’est le premier que j’ai lu, évidemment.

    J’ai donc été ravie de retrouver Andy et même Emily qui, à deux, ont créé un magazine spécialisé dans le mariage de haute qualité, notamment les mariages de stars. Elles sont donc devenues les meilleures amies du monde et Andy s’apprête elle-même à se marier avec le meilleur parti de la ville ou presque. Bref, tout va bien pour elle.

    Les choses se compliquent un peu lorsqu’elle tombe enceinte et qu’au passage, elle apprend que son ex-boss, Miranda, cherche à acheter son magazine.

    C’est à partir de là que je l’ai perdue. J’aimais la Andy pas sûre d’elle, un peu gauche et pleine de bonne volonté du premier roman. Là, on se retrouve face à une personne différente, je trouve. Elle doute constamment des sentiments de son fiancé, voit le mal partout, c’est carrément de la paranoïa. Un peu trop à mon gout. J’avoue que le retour à chaque chapitre de ces doutes qui varient mais restent au final toujours les mêmes, m’ont gâché ma lecture. Ce n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Du coup, j’ai été déçue. Et puis on ne voit carrément pas assez Miranda !

    La fin m’a fait grogner. Non seulement les agissements de l’entourage d’Andy (car sur ce coup-là, j’étais quand même de son coté à elle) qui est juste révoltant, mais la conclusion qui est, à mon sens, trop rapide et un peu bâclée.

    En résumé : une lecture très attendue, peut-être trop. Si ça ne me dérangerais pas de lire le premier roman, celui-ci ne bougera plus de ma bibliothèque !

     

    Ma note : 12/20