• Le journal d'Eleanor Druse - Eleanor Druse

    Résumé : Le Kingdom Hospital du Maine est la proie d’étranges phénomènes. Pour ses médecins, il ne s’agit que des divagations d’esprits malades. Mais pour Eleanor Druse, une vieille dame aux talents de médium, fascinée par le paranormal, la menace est bien réelle. Entrée en contact avec l’esprit errant d’une petite fille, elle découvre alors l’horrible passé de l’hôpital construit sur les décombres d’une filature qui exploitait le travail des enfants pendant la Guerre de Sécession. Se sentant en danger, Eleanor Druse a adressé les carnets de note de son enquête à Stephen King, autre habitant du Maine passionné par le surnaturel. Ils retracent étape par étape un remarquable travail sur la nature des esprits qui hantent l’au-delà. Jusqu’à leur terrifiante conclusion...Le Kingdom Hospital du Maine est la proie d’étranges phénomènes. Pour ses médecins, il ne s’agit que des divagations d’esprits malades. Mais pour Eleanor Druse, une vieille dame aux talents de médium, fascinée par le paranormal, la menace est bien réelle. Entrée en contact avec l’esprit errant d’une petite fille, elle découvre alors l’horrible passé de l’hôpital construit sur les décombres d’une filature qui exploitait le travail des enfants pendant la Guerre de Sécession. Se sentant en danger, Eleanor Druse a adressé les carnets de note de son enquête à Stephen King, autre habitant du Maine passionné par le surnaturel. Ils retracent étape par étape un remarquable travail sur la nature des esprits qui hantent l’au-delà. Jusqu’à leur terrifiante conclusion...(source : Livraddict)

    255 pages
    Publié chez Albin Mmichel

    Mon avis :

    Alors alors… Voilà une lecture que je n’ai pas apprécié du tout. Pourtant, le synopsis m’avait énormément plu. C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à l’acheter en premier lieu, lors d’une vente privée des éditions Albin Michel. La couverture n’avait rien de fantastique, c’était donc vraiment le résumé, et sans doute la mention du King, qui m’a convaincue.

    Si le début m’a semblé plutôt encourageant, j’ai vite déchanté. En résumé : je ne supporte PAS Eleanor/Sally Druse. Son égo surdimensionné me ressort par les oreilles. Elle se prend pour une médium incroyable et est dédaigneuse envers « les autres ». Elle méprise même son fils. En fait, c’est le genre de mère toujours encline à critiquer et invasive que je ne peux pas supporter.

    En toute franchise, j’ai eu envie d’arrêter ma lecture toutes les 2 ou 5 pages. J’en avais un peu marre de lire que Sally savait mieux que tout e monde. Ou pire, qu’elle se provoque des problèmes de santé pour assouvir sa curiosité plutôt malsaine et qu’elle accuse les jeunes de ces dits problèmes ! Quant à son pauvre fils, qui prend sa défense de manière tout à fait subjective (car elle était en tort, évidemment), elle consent ENFIN à être fière de lui.

    Raaaah….

    Il y a un côté positif, dans tout ca, c’est le flashback. Par contre, il faut vraiment attendre la toute fin de la lecture. Parce que OUI, je l’ai lu jusqu’à la fin, je suis légèrement maso…

    En résumé : Pas un bon moment livresque, désolée. Une héroïne insupportable qui gâche le reste de la lecture. Et le pauvre flashback en fin de lecture n’est pas suffisant pour faire oublier le reste.

     

    Ma note : 5/20